25 novembre 2008

Mardi 25 Novembre 2008

C'est le jour de la naissance de James Dumont, fils de Léopold et Lisa Dumont. Mon ami Léo est donc le premier qui a un enfant, ça fait quelque chose bien sûr, ça fait même beaucoup. Je souhaite sur ce blog plein de bonheur à cette famille qui m'est si chère, je leur dédie cet arc en ciel matinal. Je suis heureux d'avoir l'occasion de voir le petit James avant mon grand départ, un petit qui aura bien grandi à mon retour, temps qui passe, hypnotisant... C'est le jour des affectations de mes camarades et amis ingénieurs météo, je... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 21:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

08 novembre 2008

Entre ici et là-bas

Après l'ivresse de la victoire, les nombreux repas arrosés, il suffit que je retrouve 24h de sobriété pour me rendre compte de cette terrible évidence : je ne sais plus où je suis. Je ne suis pas plus parisien qu'adélien : la projection quasi-permanente dans le futur depuis de longs mois a décollé le décor qui m'entoure. Ca ne ressemble plus à grand chose. Que vais-je trouver là-bas de si extraordinaire qui puisse compenser ce que je laisse ici ? A quoi ressembleront les moments obscurs là-bas, par rapport à mes déprimes de citadin ?... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 01:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 octobre 2008

Quelques mots du passé

C'est un petit cahier d'écolier, à la couverture arrachée, jaunie par le temps. Quelques dizaines de pages referment une écriture d'enfant, qui s'affirme certes petit à petit. Je retrouve cet objet insolite en rangeant quelques affaires personnelles, comme on se doit de le faire à l'approche d'un départ important. Je commence à lire, feignant de ne pas reconnaître de qui sont ces mots. Qui était-il, cet enfant, qui commença à écrire il y a exactement 20 ans ? Je le sais, je le sens, je me dis que c'est pourtant impossible : je... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 août 2008

Deuxième quinzaine d'août

... les choses sérieuses vont commencer. Il était temps, peut être est-ce seulement maintenant que je commence à réaliser que je vais vraiment partir dans 3 mois et demi. Concrètement, je vide progressivement ma chambre pour quitter ma colocation à la fin du mois, revenant chez papa et maman pour les semaines qui resteront. L'occasion de réaliser que, finalement, j'étais pas là depuis si longtemps, que j'étais pas si mal ici, dans cet appartement qui me laissera un bon souvenir. Il est également déjà temps de réfléchir sérieusement... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2008

Pourquoi un blog ?

C'est à l'occasion d'un échange de mails familial que cette question, que je me suis souvent posée, est revenue à la surface. Je l'ai généralement considérée indigne de faire l'objet d'un billet jusqu'ici, mais finalement je vois qu'il peut y avoir, sinon débat, du moins confrontation de plusieurs conceptions de la raison d'écrire quelque chose de public. Il paraît assez clair que lorsqu'on publie sans restriction d'accès un contenu, c'est dans le but de le partager avec un nombre a priori illimité de lecteurs. En d'autres termes,... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 22:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
01 juillet 2008

Ô/Oh!/Au Temps qui passe...

Ô Temps qui passe, qui permet de donner du relief à toute chose, de qui naît le plaisir de l'attente et la satisfaction du travail bien fait, composante la plus mystérieuse et insaisissable de notre espace quadri-dimensionnel, tu ne cesseras jamais de me fasciner comme tu fascines probablement tout être doté d'une conscience de soi-même. Bientôt 30 ans d'existence grâce à toi, un petit paquet de choses accomplies grâce à toi, beaucoup de choses encore à faire en toi. Temps de l'existence dont la mort semble vouloir nous séparer un... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 21:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 juin 2008

D'un été (Corse) à l'autre (austral)

L'été s'est installé, fait rare, quasiment en concordance avec le calendrier : ça fait 48 heures que les températures ont ici trouvé un niveau digne du plein été, le printemps a donc tiré sa révérence, jusqu'à l'année prochaine. Ma saison préférée s'en est donc allée, laissant place aux fortes chaleurs de l'été, celles qui assomment et ralentissent le cerveau. Au 21 Juin, jour le plus long de l'année, c'est le chant du cygne du printemps, le paroxysme, l'apothéose : l'été qui suit n'est que le début d'une longue décadence parfois... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2008

Corse éternelle

Je suis retourné pour quelques jours dans notre belle maison corse, ce lieu que j'ai si longtemps fréquenté il y a quelques années, en quasi ermitage. Evidemment, mes souvenirs sont de nature différente puisque j'ai connu à la fois les grandes réunions de famille en vacances mais aussi la solitude totale en ce lieu, les deux m'ont plu et m'ont laissé des impressions agréables et diverses. Une chose est sûre : c'est toujours aussi agréable de revenir ici et de cohabiter avec ces innombrables souvenirs, d'observer le jardin vivre et... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 08:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 mai 2008

Perspectives

Voici une vue de New York, puisque je pars jeudi voir cette ville dont tout le monde dit le plus grand bien. A l'approche du départ, classiquement, une certaine excitation monte, l'impatience grandit. On pourrait croire, de façon assez justifiée par ailleurs, que je préfère découvrir des paysages naturels que des villes, mais cela ne m'empêche pas d'être curieux de découvrir ce que les hommes ont bâti de plus spectaculaire, de nouvelles perspectives urbaines. J'en profite au passage pour rendre visite à des amis sur place, qui... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 17:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 avril 2008

Horizon vertical

J'aime bien l'image contenue dans ce titre. Qu'y a-t-il de moins vertical qu'un horizon ? Par une sorte de réflexe, de déformation professionnelle, j'aurais tendance à lever la tête quand je contemple l'horizon, faute de pouvoir dissocier le ciel et la terre. Aujourd'hui, j'ai les yeux tournés vers l'horizon antarctique, j'y pense chaque jour un peu différemment, mais de façon plutôt constante. Et pourtant, cet horizon aujourd'hui presque concret n'en est qu'un parmi tant d'autres, qui perpétue une série, mais qui en précède... [Lire la suite]
Posté par fgourand à 21:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]