Lundi 10 Octobre

J'ai peu dormi, avec le bruit des deux moteurs déjà, qui ont été progressivement coupés à mesure que le vent correspondant au passage du front s'est brutalement levé, entre 3 et 4 h. D'un coup, Bluenote s'est mis à beaucoup bouger et à taper parfois assez violemment sur l'eau, ce qui rendait le sommeil impossible, et même allongé, je ne me sentais pas très bien. J'entendais des pas au dessus de ma couchette, Georges et Paul qui devaient être en train de faire des réglages pour adapter le bateau au coup de vent que nous traversions.

matin10octLes lueurs du matin de ce 10 Octobre

 J'ai appris plus tard qu'un mousqueton de l'écoute de foc s'était inopinément détaché pendant que les éléments se déchaînaient (et dans le noir de la fin de nuit…), et que cela avait demandé une certaine lutte à Georges pour reprendre la situation en main.  J'ai réussi à trouver la force et motivation d'émerger peu après le lever de soleil (non visible semble-t-il) pour retrouver les deux équipiers qui finissaient de s'affairer sur les réglages du bateau. Avec un vent qui était bien revenu, les conditions étaient bonnes pour avancer sans les moteurs, autour de 10 noeuds, ce que nous avons fait toute la matinée. En revanche, la mer était bien formée et le bateau gitait pas mal, tapait parfois violemment sur certaines vagues, je me sentais un peu moins bien.

georgesman10

traj10La trajectoire suivie se rapprochant nettement de la trajectoire théorique

tabloLe tableau de bord de Bluenote, qui filait bien à 10 noeuds ce matin là

Malgré cela, le moral était plutôt meilleur avec ce bateau qui filait bien, malgré les mouvements, et la perspective, à 240 milles de l'arrivée, d'une arrivée mardi. Par contre, il ne fallait pas être trop pressé mardi (le lendemain), parce que ces bonnes conditions de vent de sud suite au front allaient cesser, ce qui ne manqua pas de se produire juste après le déjeuner, et qui provoqua alors une relance d'un des deux moteurs, puis rapidement des deux, pour continuer à avancer. Nous avons ainsi fait tout l'après-midi et la soirée avec les deux moteurs.

gpmane

Je me suis pas mal reposé durant l'après-midi avec une grosse sieste qui était nécessaire, car la fatigue était bien là et avait tendance à s'accumuler. Le soir, j'étais plutôt d'attaque pour mon très probable dernier quart de nuit, dont j'ai bien profité avec ces conditions calmes, pour admirer la Lune, les étoiles, profiter d'être dans une de ces très belles périodes sur Bluenote. Vu l'allure maintenue par les 2 moteurs, autour de 7-8 noeuds, il devenait certain que l'arrivée se fasse mardi, et le moral était donc très bon. Je me demandais quand est ce que je referais mon prochain quart de nuit… 

couch10octg

 

Dernier coucher de soleil en mer sur l'Afrique, maintenant proche...

couch10oct

En fin de quart, le vent a basculé au nord et s'est levé comme nous l'attendions. Je suis allé réveiller Georges qui me relevait et nous avons hissé la grand voile pour reprendre de l'allure, et les moteurs ont été rapidement coupés, je suis parti me coucher assez heureux de la perspective de l'arrivée et de cette dernière nuit en mer.