Vendredi 7 Octobre

trajerraLa trajectoire très irrégulière de Bluenote lors de la nuit du 6 au 7, suivie d'une route heureusement plus directe...

En émergeant de ma couchette vendredi matin, je sentais bien que les conditions étaient moins mauvaises que pendant la nuit, j'ai donc pu faire surface et même avaler quelque chose au petit déjeuner. Une belle vue sur la côte malgache à une vingtaine de milles s'offrait à nous, le temps était superbe et nous avancions plutôt bien. 

cotemalfin

Alors que je reprenais des forces et que je commençais à mieux me sentir, le vent tomba et il fallut repartir au moteur, qui nous a permis d'avancer une mer belle jusqu'en début d'après-midi. Les conditions étaient tellement bonnes, que nous avons dégusté un bon déjeuner préparé par Georges (qui sait décidément tout faire) à l'arrière, dehors, avec la pointe méridionale de Madagascar, le Cap Sainte-Marie comme décor de choix. En fin de matinée, nous avons encore aperçu des baleines, au loin.

cetaloinBaleine au loin !

capstemarieLe cap Sainte-Marie, pointe méridionale de Madagascar, à gauche, la côte repart doucement vers le Nord...

J'ai à nouveau été frappé par le fort contraste entre les périodes dures, pénibles, où je me sens mal et suis incapable de faire autre chose que de rester allongé, et ces belles périodes de calme où, à part le point négatif que constitue la faible vitesse du bateau, tout est si agréable. Je suppose qu'on ne peut de toutes façons pas avoir l'un sans l'autre, qui font autant partie de l'expérience. J'ai donc passé un bel après-midi, bien agréable, sous le très beau temps, nous avons pu couper le moteur et avancer plus vite, autour de 8-9 noeuds, avec un peu de vent favorable, et le Cap Sainte-Marie s'éloignait lentement derrière nous… Dans l'après-midi, nouvelle apparition de cétacés près de nous.

capstemarie2Les heures passent et Madagascar s'éloigne petit à petit derrière nous...

couch7octCoucher de soleil de ce vendredi 7 plein Ouest, dans notre direction...

Après une petite sieste de fin d'après-midi, j'étais d'attaque pour un dîner assez léger, puis pour reprendre mon quart de 21h-minuit, qui s'est très bien passé, avec une mer toujours bien belle, aucun bateau en vue, seul inconvénient : le vent qui nous avait un peu porté dans l'après-midi est tombé, il a donc fallu rallumer un des deux moteurs pour avancer, (trop) tranquillement, à 5 noeuds environ, ce qui a bien grignoté notre légère avance sur le planning...