Je continue un récit purement chronologique : samedi 24, après une nuit enfin longue et réparatrice, je me sentais franchement mieux et, après avoir pris le temps d'alimenter ce blog pour ne pas prendre trop de retard, nous avons récupéré une voiture de location en fin de matinée, ce qui a permis de faire les premières courses afin de déjeuner tranquillement à bord, à quai. Après déjeuner, nous avons profité de la voiture pour une première exploration des alentours, afin d'aller voir de plus près ces montagnes qui faisaient office de joli décor depuis notre arrivée :

blueq

Sur recommandation des locaux, nous sommes ainsi montés à Dos d'Ane, une localité située sur les hauteurs du nord-ouest de l'île, assez proche du Port. En route vers le relief, tout d'abord dans la plaine :

enroutedod

Ce que l'on aperçoit de loin se confirme  : la route est assez pentue et serpente souvent en lacets assez marqués pour s'élever rapidement. On traverse souvent des champs de canne à sucre. En peu de temps, on atteint 1000m d'altitude et la fraîcheur est sensible par rapport à "notre" littoral. A Dos d'Ane, on trouve un grand nombre de cultures maraîchères :

doda

Au dessus du village se situe le départ d'un sentier de randonnée, qui mène notamment à un point de vue appelé Cap Noir, on devine un relief très accidenté avec un précipice impressionnant, qui se confirme rapidement :

capno1

En contrebas, bien en dessous, il s'agit d'un des célèbres cirques de la Réunion : le cirque de Mafate !

image1-2

Belle vue sur le coeur du relief réunionnais, là où se rejoignent les trois cirques :

vuemaf

La balade fut courte car nous sommes partis assez tard après déjeuner peu équipés pour une vraie promenade, mais ce fut mon premier vrai contact avec la végétation et le relief locaux. Un premier aperçu riche et varié, comme je m'y attendais après avoir tant entendu parler de cette belle île de la Réunion. En redescendant, nous avions une belle vue sur l'extrémité nord-ouest de l'île (à gauche au fond, le Port) :

vuelp

Dimanche 25, après une nouvelle nuit très réparatrice, je me sentais bien, et après quelques nouvelles courses d'ajustement en fin de matinée, notamment pour récupérer une carte SIM locale pour être joignable, nous avons tranquillement déjeuné à bord, rangé quelques affaires, avant de nous diriger vers le centre Météo-France de la Réunion, gentiment invités par un de mes collègues, Emmanuel Dupuis. Nous avons donc effectué le trajet vers le nord de l'île, empruntant la route du littoral, dominée par des falaises impressionnantes :

rtelittorale

Un gros chantier est en cours pour faire passer cette route davantage vers la mer, sur la mer, car les chutes de pierre et glissements de terrain y posent des problèmes réguliers. Nous sommes arrivés peu après 16h au centre météo de Sainte-Clotilde, où nous avons été très bien reçus par les 3 collègues qui étaient de service ce jour là, dont Emmanuel Dupuis, dont le nom me disait quelque chose, et poura cause : il a hiverné en Terre Adélie en 2002, je me rappelle (vaguement) la photo qui le montre là bas, mais le nom plus sûrement. Grâce à Twitter, il avait vu que j'arrivais à la Réunion, et m'avait ainsi gentiment invité à passer le voir au centre météo. J'ai donc pu voir de plus près ce que font les collègues locaux, l'environnement dans lequel ils travaillent, ils n'avaient pas l'air malheureux je dois dire. On a un peu regardé le temps des prochains jours bien sûr, ainsi que pour la traversée, mais j'y reviendrai prochainement...

immoi

Sur le chemin du retour, belle lumière du couchant sur la route du littoral, pour clore ce dimanche réunionnais...

rtelittorale2