Ce lundi soir, me voici à 36 heures du départ pour ce voyage original, qui va me mener de l'île Maurice à l'Afrique du Sud. Les dernières semaines ont défilé très vite, bien remplies par le boulot, puis par une bonne respiration corse en début de mois de septembre. J'ai mis un peu de temps à m'y projeter vraiment, puis, tout naturellement, l'excitation est venue dans ces toutes dernières semaines, notamment grâce à la lecture des très bons billets d'un des équipiers actuels du bateau, Bluenote, que vous pourrez lire sur le blog http://bluenoteenmer.blogspot.fr qui permet de goûter à certains détails du voyage, très bien relatés.

vue-aerienne-ile-Maurice

C'est donc à l'île Maurice que cela va commencer, pour moi. Mon premier contact avec les Tropiques, après être allé souvent bien au delà au nord, et lors d'une inoubliable année, abondamment racontée sur ce blog, bien au delà au sud. Ce n'est pas pour rien que le nom de ce blog reste encore aujourd'hui Itinéraires polaires, en hommage à ces régions qui m'ont toujours attiré et fasciné. Je n'ai jamais douté qu'il y ait plein de merveilles à découvrir quelque part au milieu, entre les deux. Cette occasion m'est donc magnifiquement offerte par mon oncle Georges et son catamaran durant les prochaines semaines. Impatient de découvrir la sensation de liberté donnée par le voyage en bateau, en plus.

 

Je suis heureux que cela me donne également une occasion de revivifier ce blog depuis l'époque "glorieuse" de l'Antarctique. J'ai toujours pensé que je manquais de bonnes occasions de reprendre cette plume électronique pour y raconter des choses plus intéressantes que ma vie ordinaire. En écrivant ces lignes, je ne suis déjà plus tout à fait à Paris, et pas encore là bas, je ne saurais trop situer la chose. Je me sens dans cet état bizarre qui précède le saut vers une part d'inconnu, sensation que je n'avais plus connue depuis longtemps, assez déroutante, mais plutôt agréable. La réalité qui m'attend n'est pas encore palpable, assez floue malgré tout, tout en n'appartenant plus tout à fait à celle dans laquelle j'évolue, le voyage est parti, dans ma tête !

 

Je pense à la chance qui m'est offerte, à certaines circonstances, assez rares je crois, de l'existence, qui permettent de nous sortir complètement de notre routine, eh bien j'y suis. Rien ne me semble moins banal que cela. Je pars en confiance, avec beaucoup de curiosité à propos de ce qui m'attend, de la façon dont je vivre ce qui m'attend, voire, même si c'est bien trop tôt, de ce que je vais en retirer. D'une certaine façon, j'étais mieux préparé à l'aventure antarctique, sur laquelle j'étais largement renseigné, au fur et à mesure d'une très longue préparation, que sur les détails du voyage à venir. Mystère du déplacement lié au voyage itinérant contre un voyage fixé sur une base, aussi extraordinaire soit-elle. Mais c'est bien ainsi aussi, sans doute, pour se laisser porter par la découverte, cette petite part d'aventure à venir. A très vite depuis les latitudes tropicales !