Rentré il y a déjà une semaine, il m'a bien fallu quelques jours pour me recaler et me remettre en ordre de marche, d'autant que j'ai, fort logiquement, repris le boulot. Dans les derniers jours de mon séjour, je suis allé faire un petit tour touristique de la ville, avec une visite de quelques bâtiments historiques (il y en a environ 25 en tout, il me semble) avec une guide, en français (québecois, pas toujours facile à suivre certes), car au Canada tout ce qui est gouvernemental est biliingue, même au Yukon. Voici, par exemple, l'intérieur du Red Feather Saloon

redfeather

Un peu plus tard, on visite l'ancienne poste, qui jouait évidemment un rôle fondamental pendant la ruée vers l'or, dans la mesure où certains quittaient tout, y compris femme et enfants, pour tenter de trouver de l'or dans ces lointaines contrées. L'ancienne poste est un bâtiment assez imposant, qui offre une vue intéressante sur la ville, comme celle-ci par exemple, sous les combles où il faisait sacrément chaud :

vueancienneposte

Après une longue période plutôt chaude et ensoleillée, le ciel s'est chargé ce jour là, et on pouvait distinguer des averses en aval sur le Yukon, quelques gouttes ont même mouillé le sol poussiéreux pendant mon petit tour de la ville :

vueaversesyuk

La pluie a été assez abondante sur la zone la nuit suivante, ça tombe bien car la fumée avait commencé à envahir la ville, un grand classique de l'été, lorsque les périodes sèches et souvent chaudes perdurent : un orage voisin déclenche un incendie, les vents dirigent ensuite la fumée sur la zone, ça peut durer plusieurs jours, et ce n'est pas particulièrement agréable, d'après ce qu'on m'a dit ! Heureusement, ces bonnes pluies ont éteint l'incendie, qui devait se situer à une trentaine de km de là. Le lendemain, dernier tour à ce point de vue que j'aime tant, pour y observer une nouvelle fois la confluence Klondike/Yukon, j'observe alors le fameux bateau à vapeur Klondike Spirit en train de faire une petite croisière touristique sur le fleuve :

klonspi

Voici une photo zoomée quand il est passé "à mes pieds" (200m plus bas, quand même) :

klonspi2

En repassant en ville, j'ai trouvé cette scultpure assez originale, mais représentative de l'Histoire et de l'esprit qui anime encore un peu la ville :

golddig

Enfin, voilà le jour du départ, Seb me fait l'amitié de m'amener à l'aéroport de Whitehorse à nouveau, il en profite bien sûr pour voir des amis là bas, et faire quelques courses, mais tout de même, rappelons que c'est à 530km, bien que la route soit magnifique, ce n'est pas rien ! Dernière photo sur l'aire d'embarquement/débarquement du ferry (toujours le Klondike Spirit au fond) :

moiderferry

Ensuite, après quelques courses ultimes, essentiellement pour le pique-nique du déjeuner, nous avons donc repris cette belle route, la Klondike Highway (oui, ils sont très Klondike dans le coin, un nom marquant !) :

retwhi1

Certes, on est en plein dans la saison touristique, mais je n'imaginais tout de même pas autant de trafic sur la route, pas de bouchon bien sûr, mais on a rattrapé ou s'est fait doubler assez souvent, on a croisé pas mal de voiture, il y avait parfois du monde sur les aires de repos. Ce qui est assez joli, c'est que, contrairement à trois semaines plus tôt, les bords de la route commençaient à être fleuris :

retwhi2

Un peu plus loin :

retwhi3

Nouvel arrêt incontournable à l'aire de Five Finger Rapids, où les cars de touristes et autres camping-cars se succédaient pendant notre pause déjeuner, la vue est toujours aussi belle :

retwhi4

Un peu plus tard...

retwhi5

Arrivée tranquille à l'aéroport, 2h40 avant le décollage prévu de l'avion, on avait déjà quitté chez Seb depuis 7 heures tout de même, on peut donc dire que le voyage était déjà entamé ! Décollage à l'heure pour 9 heures de vol et l'Europe, à Francfort, une belle vue aérienne de Whitehorse et ses environs juste après :

whitehaut

A peine plus loin, au nord immédiat de la ville, le grand lac Laberge, qui prolonge le Yukon :

labergehaut

Le ciel fut bien souvent nuageux pendant le vol, mais j'avais repéré une bonne fenêtre météo en arrivant vers le Groenland, voire un peu avant, ce qui n'a pas manqué de se produire, ça a donné lieu à quelques belles visions de la banquise, certes fracturée et sans doute fondante à cette époque :

banquise

Ou encore d'innombrables ruisseaux et étangs encore plus ou moins gelés qui brillaient avec le soleil du soir (plutôt côté nord-est canadien) :

ruietge

Un peu plus tard, un mélange d'îlots et de banquise qui donne ce tableau étonnant :

banquise2

A ce moment là, il doit être environ minuit-1h locale, on voit que le soleil est largement au dessus de l'horizon, en effet, il n'y a pas de nuit à ces hautes latitudes, quasiment au solstice d'hiver, le soleil pointe plein nord, ce qu'on voit rarement dans notre hémisphère boréal. Joli jeu d'ombres avec les nuages :

ombreslumbanq

Le soleil est toujours assez haut, j'ai donc réussi à faire un vol transatlantique sens Amérique-Europe sans connaître de nuit, ce n'est possible qu'en cette saison à ces hautes latitudes :

groenest

Au moment où on sortait justement des nuages...Encore un peu plus tard :

groenest2

Un joli panorama, avec ces plaques de glace dérivantes, et ces îlots glacés. Des paysages qui me fascinent toujours autant, ces immensités glacées :

groenautre

Les vallées deviennent plus profondes en atteignant l'est du Groenland, où il doit être 3 heures du matin en heure locale, le soleil est resté bien haut :

groenestvrai

On arrive ensuite vers la côte, où il reste un peu de banquise, mais les nuages sont très vite présents pour barrer la vue :

groenlast

Ensuite, beaucoup de nuages sur la mer du Nord, la Norvège, jusqu'à l'atterrissage en Allemagne. Drôle de sentiment de retrouver notre continent, je réalise que je me sens assez européen, c'est le sentiment que j'ai ressenti en arrivant en Allemagne, un pays frère. Il ne me restait alors plus que quelques heures avant mon vol pour Roissy, retour à la case départ, bien fatigué, mais avec de belles images et des souvenirs plein la tête ! J'ai déjà en tête un prochain voyage au Yukon dans un peu plus d'un an. On verra si les conditions se présentent pour le concrétiser, j'aurai largement le temps d'en reparler le cas échéant. Retour à une activité plus normale !

J'en profite pour annoncer aux lecteurs d'Europe de l'ouest que les premières projections météo vont dans le sens d'un joli mois de juillet, plutôt chaud et ensoleillé sur le pays, ce qui contrasterait alors nettement avec les mois précédents. On a en effet enregistré 6 mois consécutifs plus froids que la normale en France, de janvier à juin, une curiosité assez remarquable en ces temps de réchauffement. Nous avons, certes, été un cas assez isolé à l'échelle du globe !