Avec un titre aussi accrocheur, je pourrais presque prétendre me lancer dans le people... Mais telle n'est pas mon intention. Je vais simplement me contenter de relater une anecdote amusante. Tout d'abord, dans cet article que j'écrivis il y a moins d'un mois, je reparlai de Nicolas Hulot comme d'un ancien acteur important de la campagne présidentielle de 2007. Et je dis que, finalement, il s'était déclaré dans une de ses rares sorties médiatiques récentes séduit par Cohn Bendit et Besancenot, un virage pouvant paraître étonnant de la part de quelqu'un réputé, à l'époque, proche de Jacques Chirac.

Vendredi dernier, je déjeunai avec ma mère à un restaurant situé juste à côté de Radio France (et du bureau de ma mère) : le Tournesol. Au moment où nous entrons dans le restaurant, ma mère me signale que Nicolas Hulot est assis à une table et déjeune. Pas de doute, il est facilement reconnaissable, c'est bien lui. Une table est libre derrière la sienne, et nous nous y asseyons. Impossible de voir qui lui fait face, un type plutôt jeune coupé court qui porte un étrange veston. L'idée ne fait pas "tilt" instantanément dans mon esprit mais dès qu'il se met de profil le doute n'est plus permis : il s'agit d'Olivier Besancenot ! Nous sommes donc voisins d'une rencontre au sommet entre l'animateur écologiste et le leader de l'extrême gauche française...

C'est amusant parce que, dès que j'ai reconnu Nicolas Hulot, j'ai eu en tête cette dernière sortie médiatique où il disait son estime pour la cohérence des idées de Besancenot, comprenant sans doute que l'impératif écologique était difficilement compatible avec l'économie mondialisée gouvernée par d'immenses puissances d'argent dont le but premier et ultime est d'assurer leur propre croissance. Quand nous faisions silence, on pouvait distinguer quelques mots qui s'échangeaient, ça parlait d'OGM pas mal, de l'Europe, tout ceci en lien avec l'actualité bien sûr. Une fille les a rejoint un peu plus tard, et n'a pas vraiment pu en placer une à côté de ces deux grands bavards...

Quand ils se sont quittés, j'ai cru comprendre qu'ils voulaient organiser quelque chose ensemble, une action de communication autour du thème "écologie et questions sociales", l'ambiance semblait très détendue et même sympathique entre les deux hommes, qui riaient franchement par moments. C'est très étrange d'avoir assisté dans la vraie vie au rapprochement esquissé dans les médias par Nicolas Hulot il y a quelques semaines de cela. Comme si, d'une certaine façon, j'étais passé à mon tour de l'autre côté, dans le monde médiatique, au contact de ces personnalités. Qui sait si, sans le vouloir, je n'ai pas assisté à la genèse d'un nouveau courant d'idées, comme de grandes idées peuvent naître d'un simples déjeuner ?

François Gourand, pour Le Télégramme Polaire.

P.S : pour une fois que je reviens enfin dans la thématique majeure, principale, de ce blog qui est l'environnement !